Non, il ne quitte pas Loperhet pour le cinéma. Non, il n’arrête pas le maraîchage pour se lancer dans une carrière de catcheur… Ceci n’est qu’un spot à prendre au second degré !

Pour comprendre, cliquez ici :  https://www.youtube.com/watch?v=RwuexzijQTI&t=36s

Mais, cette vidéo signe néanmoins les premiers pas de la seconde vie de Benoît Barantal ! Et oui, bientôt fini le maraîchage… Benoît part vers de nouvelles aventures, dans de nouvelles contrées : les Monts d’Arrée et le pays Pagan.

Installé comme maraîcher à la Ferme du Méot depuis 2005, Benoît a participé activement à la création du magasin de producteurs de Goasven. Et depuis, chaque semaine, il nous livre une large gamme de légumes de saison.

Mais, Benoît n’est pas genre à se reposer sur ses lauriers… Il transmet sa ferme à son salarié, Maxime Salaün, et se fixe non pas un, mais deux défis !

Le premier : la production de semences d’échalotes biologiques, dans la continuité du travail de Goulven Thomin.

Le second : la production et la transformation des matières premières de la bière.

Il met en place une plantation de houblon et se lance dans la culture de différentes céréales (orge, épeautre, seigle, avoine…). Et comme si ça ne suffisait pas, il monte la 4e malterie artisanale de France et la 2e de Bretagne. Pas n’importe où… Pas avec n’importe qui…. A Plouider, dans la brasserie D’Istribilh, chez et avec son ami Gwenolé Ollivier, et aussi son copain Brendan Jaouen, pour tout le volet technique.

Car cette nouvelle vie de paysan malteur est aussi, et peut-être avant tout, une histoire de copains qui partagent… l’amour de la bière. Chacun a sa façon, chacun selon ses passions.

Mais le mieux, c’est d’en parler avec eux… pourquoi pas autour d’une bière le samedi 29 septembre pour la fête des 5 ans de D’Istribilh et l’inauguration de la malterie Ar Valterezh !
Attention, il faut s’inscrire : https://www.facebook.com/events/234239270529247/