Nouveauté au magasin : nous vous proposons des huîtres les mardis, vendredis et samedis ! Elles viennent de Tibidy à L’Hôpital-Camfrout, des parcs ostréicoles de la famille Moysan. Depuis plus de 30 ans, les parents, Marie-Hélène et Philippe, sont spécialisés dans la production d’huîtres creuses. Et maintenant, ils sont rejoints par leurs enfants, Yuna et Jérémie, qui pas à pas reprennent l’affaire.

Depuis leur adolescence, Yuna et Jérémie aident leurs parents aux parcs, au tri dans les bassins et à la vente. « On a baigné dedans »,  commente Yuna. Alors, voyant les parents atteindre bientôt l’âge de la retraite, ils ont décidé de changer de vie, ou plutôt de retrouver leur vie de fond de rade, dans le petit coin de paradis où ils ont grandi. « Être dehors, produire quelque chose de A à Z et savoir qui le mange, c’est gratifiant. Retrouver les clients sur les marchés… Après tant d’année, il y a un lien très fort avec la clientèle », poursuit-elle.

Yuna a quitté son emploi d’éducatrice sportive à la maison d’arrêt de Strasbourg.  Elle va attaquer bientôt un stage 240 h, pour obtenir le diplôme nécessaire à la reprise des parcs, environ 5 hectares… avec bien sûr l’œil, les conseils et les coups de main des parents. « On ne sera pas loin », plaisante Philippe.

25 ans au marché de Daoulas

Yuna et Jérémie auraient tord de se priver d’autant d’expérience. « Nous avons commencé par la palourde en 1986. C’était dur d’en vivre… On s’est donc mis dans les huîtres que nous vendions en gros, puis en vente directe à partir de 1990. » 25 ans de marché de Daoulas tous les dimanches matins (sur l’emplacement actuel de nos boulanger-chocolatier, Alex et Arnaud), et aussi Landerneau (vendredi et samedi matin), Saint-Martin à Brest (vendredi matin) et Saint-Renan (samedi matin). Plus une vente sur place le samedi  de 17 h à 19 h.

Tout cela bien sûr sans compter le travail premier : la production ! «  Nous achetons des naissains en Charentes et nous nous chargeons du grossissement sur place, dans nos parcs à Tibidy et Goasquelliou », explique Philippe. Les naissains sont introduits dans les parcs au printemps. Et il faut compter entre 2 ans et demi et 3 trois, pour que les huîtres aient la taille nécessaire à la commercialisation.

De septembre à avril, c’est le plein boom, la grosse saison, où les huîtres sont sorties des parcs, triées selon la taille (petites, moyennes, grosses) mais aussi la qualité, à savoir qu’elles ne soient pas colonisées par les huîtres sauvages de la rade.

Les huîtres sélectionnées sont lavées pour retirer la vase, puis passe 48 h dans des bassins d’eau de mer, pompée en profondeur. «  L’huître va filtrer cette eau et perdre les virus et bactéries qui pourraient l’infecter. » Les coquillages sont analysés tous les mois et contrôlés en plus par la DDTM pour assurer  leur qualité sanitaire.

Dans les parcs, à chaque marée de 70-80 de coefficient, les Moysan partent « remuer les poches », pour offrir à l’huître la place nécessaire à un développement homogène et limiter la prolifération d’algues vertes. Il s’agit aussi de nettoyer les parcs, pour éviter d’être envahi par les huîtres sauvages qui compliquent le travail des ostréiculteurs et altèrent la qualité des huîtres cultivées. Et ce toute l’année !

Bien sûr, l’été, là où l’huître est laiteuse et moins appréciée, le rythme est plus calme. «  Nous continuons néanmoins les marchés, mais nous achetons de la palourde, de la moule et des bigorneaux pour garnir un peu plus notre étal », indique Philippe.

Mais, en ce moment, c’est la pleine saison ! Et la période idéale pour déguster les huîtres ! La famille Moysan va donc nous en livrer ces prochains mois, tous les vendredis, samedis et mardis.

Et pour Noël, vous pouvez commander vos bourriches (à partir de 2 kg). Nous prenons les commandes au magasin ou par mail (producteursgoasven@gmail.com), dès aujourd’hui et jusqu’au samedi midi 21 décembre. Vous pourrez venir chercher vos bourriches à la boutique le mardi 24 décembre.

Si vous souhaitez contacter directement la famille Moysan, tél. 06 37 83 88 77 ou 02 98 20 03 17.