Petrapos Kirkassis

 De Ioaninna à La Corne d’Or

 

Si ce nom sonne comme l’avènement des libations, il pourrait évoquer aussi un « grec de musicien », héros-chevalier des variations et autres ritournelles empruntées aux oiseaux.

« L’est » de ces musiciens bretons se situe entre les rives du Bosphore, des mers Noire ou Egée et plonge dans l’héritage des musiques ottomanes, thrâces ou encore épirotes avec pour fin mot délicatesse.

Non en marge mais en plein cœur de la fête, Petrapos Kirkassis offre à deux une musique toute proche, et dont se délecte l’esprit alors dans son plus simple appareil.